English Language Arts_Introduction

  • Téléchargez le programme d'études:
    • English
      • Updated English documents will be available shortly.
        Les documents mis à jour en anglais seront disponibles sous peu.
    • Français
      • Updated French documents will be available shortly.
        Les documents mis à jour en français seront disponibles sous peu.

English Language Arts

Introduction


Le nouveau programme d’études English Language Arts (ELA) présente ce que les élèves doivent savoir, faire et comprendre de la maternelle à la 12e année.

Le programme d’études est conçu de manière à développer chez les élèves de solides compétences en communication, à les amener à comprendre et à apprécier la langue et la littérature et à faire en sorte qu’ils deviennent des citoyens instruits et responsables qui participent pleinement à l’ère numérique. Les élèves sont amenés à penser de manière critique, créative et réfléchie, à construire leur identité personnelle et culturelle et à respecter une variété de perspectives et de visions du monde. Le document connexe Raison d’être et objectifs souligne le rôle fondamental du programme d’études English Language Arts dans les écoles de la Colombie-Britannique.

Caractéristiques du programme d’études English Language Arts

Souplesse de l’enseignement et de l’apprentissage

Les composantes du programme d’études se complètent de manière dynamique et ouverte pour appuyer l’apprentissage approfondi. À chaque niveau, il n’y a pas une manière unique ou « correcte » de combiner les composantes individuelles du programme d’études. La structure accorde plutôt au personnel enseignant une grande latitude dans la manière de combiner les leçons, les unités et les expériences d’apprentissage.

Le programme d’études demeure également ouvert à la diversité des structures, ainsi qu’aux aménagements selon le contexte scolaire ou communautaire. Cette forme ouverte favorise la création d’approches pédagogiques combinant plusieurs domaines d’apprentissage, sans qu’il soit nécessaire de recourir à une quelconque forme d’enseignement interdisciplinaire.

Approche intégrée de l’apprentissage

Le nouveau programme d’études préconise une approche intégrée et holistique de l’enseignement et de l’apprentissage. Les six éléments de l’apprentissage de l’anglais (lire, écouter, visionner, écrire, parler et représenter) demeurent inextricablement liés dans le programme d’études ELA. Le développement des compétences dans une composante soutient le développement des compétences dans une autre, souvent simultanément.

Le nouveau programme d’études conserve l’organisation des compétences disciplinaires selon les deux modes d’utilisation de la langue, soit le mode « réceptif », représenté par les compétences disciplinaires « Comprendre et faire des liens », et le mode « expressif », représenté par les compétences disciplinaires « Créer et communiquer ».

Principes d’apprentissage des peuples autochtones

Les principes d’apprentissage des peuples autochtones font partie intégrante du programme d’études ELA. Ces principes ont été élaborés en collaboration avec des membres et des éducateurs des peuples autochtones et servent à guider l’enseignement et l’apprentissage des programmes d’études provinciaux. Les principes d’apprentissage des peuples autochtones font plus que reconnaître les peuples autochtones de la Colombie-Britannique et leurs perspectives sur la pédagogie. Dans le programme d’études ELA, ils encouragent l’apprentissage par l’expérience et la réflexion, ainsi que l’autonomie et la responsabilisation des apprenants.

L’intégration de ces principes au programme d’études favorise l’établissement d’une culture éducative en classe fondée sur les concepts de communauté, d’acquisition partagée des connaissances et de confiance. En ELA, les principes et le contenu autochtones ne sont pas des ajouts ni des modules distincts, mais sont imbriqués dans le programme d’études.

Transférabilité des apprentissages

Les élèves qui suivent le programme d’études ELA acquerront des connaissances, des compétences et une compréhension de la langue qui ne se limiteront pas à communiquer efficacement dans la salle de classe; elles leur serviront dans tous les autres programmes d’études et dans leur vie hors de l’école. Le nouveau programme d’études ELA contribue à former des citoyens instruits en :

  • contribuant au développement cognitif global des élèves;
  • aidant les élèves à développer des stratégies langagières et de réflexion qu’ils pourront utiliser dans d’autres contextes;
  • encourageant les élèves à s’éveiller aux autres cultures et à les comprendre;
  • aidant les élèves à lire pour s’informer et pour le plaisir;
  • sensibilisant les élèves à l’importance de l’identité;
  • inculquant aux élèves une compréhension de la construction de leur langue, de son fonctionnement et de sa nature dynamique, c’est-à-dire en évolution dans le temps et modulable selon le contexte;
  • préparant les élèves afin qu’ils connaissent le succès dans un contexte éducatif ou professionnel.

Conception du programme d’études English Language Arts

Dans tous les domaines d’apprentissage, les concepts et les compétences clés du programme d’études ELA sont organisés selon le modèle d’apprentissage « Savoir – Faire – Comprendre ». Ces trois éléments sont réunis dans les rubriques Contenu (savoir), Compétences disciplinaires (faire) et Grandes idées (comprendre). Pour de plus amples renseignements sur ce modèle, consultez le www.curriculum.gov.bc.ca

Grandes idées

Les grandes idées sont des généralisations et des principes que les élèves peuvent découvrir par l’intermédiaire du contenu et des compétences disciplinaires du programme d’études. Elles correspondent à l’aspect « Comprendre » du modèle d’apprentissage. Dans le programme d’études ELA, les grandes idées englobent une variété de concepts et de compétences importants, comme des stratégies, la capacité de faire des liens, l’identité, la diversité des perspectives et l’éveil aux autres cultures.

Un bon nombre de grandes idées progressent et s’approfondissent avec le temps; d’autres demeurent constantes. L’exemple ci-dessous montre comment le programme d’études suit l’élève, s’élargit et s’approfondit à mesure que celui-ci progresse.

  Maternelle et 1re année 3e année 4e et 5e année 6e et 7e année 10e et 12e année
Grandes idées Chacun a une histoire unique à faire connaître. Les histoires peuvent être comprises selon différentes perspectives. Les textes peuvent être compris selon différentes perspectives. Explorer et partager de multiples perspectives nous permet d’élargir notre réflexion.

Chacun comprend un texte à sa manière, selon sa vision du monde et ses perspectives.

Le contexte social, la culture, la situation géographique et l’histoire ont une influence sur les textes.

Contenu

Le contenu représente les connaissances que les élèves acquerront dans une année d’études en ELA; il s’agit de ce que les élèves doivent savoir pour acquérir les compétences disciplinaires. À chaque niveau, tout sujet apparaissant dans la colonne Contenu peut être enseigné par de multiples compétences disciplinaires.

Par exemple, on peut voir dans l’extrait du programme d’études de 5e année ci-dessous que la connaissance des « éléments littéraires » et des « procédés littéraires » dans la colonne Contenu permet aux élèves de « Reconnaître comment les éléments, les techniques et les procédés littéraires enrichissent le sens des textes » dans la colonne Compétences disciplinaires.

5e année

Compétences disciplinaires Contenu

Individuellement et collectivement, en utilisant des textes oraux, écrits, visuels et numériques, l’élève sera capable de :

Comprendre et faire des liens (lire, écouter, visionner)

  • Accéder à de l’information et à des idées provenant d’une variété de sources et de ses connaissances antérieures afin de construire une compréhension
  • Utiliser une variété de stratégies de compréhension avant, pendant et après la lecture, l’écoute ou le visionnement afin d’orienter la recherche et d’approfondir la compréhension du texte
  • Synthétiser des idées provenant d’une variété de sources afin de construire une compréhension
  • Prendre en compte différents objectifs, publics et perspectives lorsqu’il explore les textes
  • Mettre en pratique une variété de compétences de réflexion pour construire le sens à partir des textes
  • Reconnaître comment le contexte, les perspectives et la voix influencent le sens des textes
  • Expliquer le rôle de la langue dans la construction de l’identité personnelle, sociale et culturelle
  • Utiliser ses expériences et ses connaissances personnelles pour faire des liens avec les textes et développer une compréhension de soi, de sa communauté et du monde
  • Réagir aux textes de manière personnelle et créative
  • Reconnaître comment les éléments, les techniques et les procédés littéraires enrichissent le sens des textes
  • Démontrer une compréhension grandissante du rôle de l’organisation dans la construction du sens
  • Démontrer une sensibilisation à la tradition orale dans les cultures autochtones et aux intentions des textes des peuples autochtones

Reconnaître les liens que créent les histoires des cultures autochtones entre les personnes et la terre

Créer et communiquer (écrire, parler, représenter)

  • Échanger des idées et des perspectives pour construire une compréhension partagée
  • Utiliser des procédés d’écriture et de conception pour planifier, développer et créer des textes visant des objectifs et des publics variés
  • Utiliser la langue de manière créative et ludique afin de développer un style
  • Communiquer à l’écrit au moyen de paragraphes en respectant les conventions de l’orthographe, de la grammaire et de la ponctuation de l’anglais du Canada
  • Améliorer sa connaissance des mots et la mettre en pratique
  • Utiliser des procédés de narration orale

Transformer des idées et de l’information pour créer des textes originaux

L’élève connaîtra :

histoires et textes

  • les formes, fonctions et genres des textes
  • les caractéristiques des textes
  • les éléments littéraires
  • les procédés littéraires
  • les perspectives et points de vue

stratégies et procédés

  • les stratégies de lecture
  • les stratégies de communication orale
  • les stratégies métacognitives
  • les procédés d’écriture

caractéristiques, structures et conventions linguistiques

  • les caractéristiques de la langue orale
  • l’organisation des paragraphes
  • la structure des phrases et la grammaire
  • les conventions

D’une année à l’autre, les élèves approfondissent leur apprentissage à mesure qu’ils assimilent du contenu, en étudiant différents sujets et les textes qui leur sont associés. Certains sujets reviennent plus d’une fois au cours des années, soit parce que leur assimilation complète est plus longue, soit parce qu’ils font appel à des compétences disciplinaires plus avancées. Dans ce cas, les approfondissements précisent jusqu’à quel point l’enseignement du sujet peut être approfondi et élargi à chaque année d’études.

Approfondissements

Des approfondissements viennent préciser un bon nombre des normes d’apprentissage des sections Contenu et Compétences disciplinaires du programme d’études ELA. La section Approfondissements propose des définitions, des clarifications, des exemples et des informations supplémentaires sur les sujets ou les compétences, pour chaque année scolaire. Les approfondissements ne sont pas un contenu obligatoire du programme d’études; leur but est de clarifier et d’appuyer le travail du personnel enseignant. Ils seront particulièrement utiles au personnel enseignant qui n’a jamais enseigné la discipline auparavant.

Approfondissements du contenu

Certains approfondissements se répètent d’une année à l’autre. Les enseignants peuvent donc faire preuve de jugement professionnel pour choisir les aspects des approfondissements qui conviennent le mieux à leurs élèves et au contexte d’apprentissage. Cela dit, de nombreux approfondissements sont de plus en plus complexes et exigeants d’une année à l’autre.

L’exemple de sujet ci-dessous montre comment l’apprentissage s’élargit et s’approfondit dans une continuité au fur et à mesure que l’élève avance dans le programme d’études.

  1re année 3e année 4e année 8e année ELA, 10e et 12e année
Contenu les éléments et procédés littéraires les éléments et procédés littéraires

les éléments littéraires

les procédés littéraires

les éléments littéraires

les procédés littéraires
les éléments et procédés littéraires
Approfondissements
  • langage poétique, langage figuré, sonorités, images, couleurs, symboles
  • langage descriptif, langage poétique, langage figuré, images, imagerie, rythme, rime, comparaison, allitération
  • les éléments littéraires : thème, personnages, contexte, intrigue, conflit et but
  • les procédés littéraires : perception sensorielle (p. ex. imagerie) et langage figuré (p. ex. métaphore, comparaison)
  • les procédés littéraires : perception sensorielle (p. ex. imagerie) et langage figuré (p. ex. métaphore, comparaison)
  • Les auteurs utilisent divers procédés littéraires, notamment le langage figuré, en fonction d’un but et d’un public

Compétences disciplinaires

Les compétences disciplinaires représentent ce que les élèves doivent pouvoir faire avec les connaissances acquises. English Language Arts est un domaine d’apprentissage qui fait appel aux connaissances procédurales : le développement des élèves passe par la pratique de la langue et la lecture de textes. C’est pourquoi, par exemple, les normes d’apprentissage des compétences disciplinaires sont beaucoup plus détaillées que celles du contenu. L’approche procédurale va dans le sens de l’un des objectifs premiers du programme d’études ELA, qui est de former des utilisateurs et des créateurs compétents et efficaces d’une grande variété de textes, y compris numériques, dans divers contextes. En prenant part à des communications à des fins précises, les élèves développent les compétences suivantes : écouter pour comprendre; communiquer efficacement; présenter de l’information et des idées avec aisance et confiance; comprendre les liens entre la langue et la culture.

Les élèves cumulent et perfectionnent les compétences disciplinaires d’une année scolaire à l’autre. L’exemple ci-dessous montre comment, d’une année à l’autre, les compétences disciplinaires s’élargissent et gagnent en complexité.


 

Maternelle

1re année

4e année

ELA 10e et 12e année

EFP 10e et 12e année

Compétences
disciplinaires

Reconnaître la structure de l’histoire

Reconnaître la structure et les éléments de l’histoire

Reconnaître les liens que créent les histoires des cultures autochtones entre les personnes et la terre

Reconnaître et apprécier le rôle des histoires, des récits et de la tradition orale dans l’expression des perspectives, des valeurs, des croyances et des points de vue des peuples autochtones

Cerner le rôle des histoires et de la tradition orale dans l’expression des perspectives, des valeurs, des croyances et des points de vue

Considérations importantes

Choix des textes

Dans le programme d’études ELA, un « texte » est défini comme toute communication orale, visuelle ou écrite, y compris sous forme numérique. On encourage le personnel enseignant à proposer en classe des textes diversifiés, intéressants et adaptés à l’âge des élèves, y compris d’auteurs autochtones et canadiens, ainsi que des textes d’auteurs d’autres cultures et dans une variété de formats, notamment numérique et multimodal. Il importe de proposer aux élèves des textes difficiles sans être rébarbatifs, tout en leur laissant la plus grande latitude possible dans leurs choix.

Grammaire, usage et conventions

Il importe que les élèves possèdent une bonne connaissance de la langue anglaise, y compris sa grammaire, ses conventions, ses usages et son évolution. Par la grammaire, les élèves acquièrent de précieuses notions de métalangage, c’est-à-dire le langage utilisé pour décrire une langue. Cependant, la recherche a clairement démontré que l’enseignement de la grammaire et des compétences langagières, pour être efficace, doit se faire dans un contexte significatif, et non en vase clos. Sinon, les règles de grammaire et les conventions apprises n’auront pratiquement aucune incidence sur la capacité de lecture et la production écrite des élèves.

Tous les textes ont leurs conventions, y compris la grammaire et l’usage, qui varient selon la forme. Par exemple, la ponctuation ne s’applique qu’à la langue écrite. Le langage cinématographique et la langue parlée ont leurs propres conventions. Les conventions servent à faciliter une communication significative; leur usage doit donc correspondre au but escompté et au public visé par le texte. L’anglais écrit standard devrait être enseigné, tout en reconnaissant qu’il existe de nombreuses autres variantes de l’anglais, chacune étant le reflet de son contexte culturel, social ou professionnel (Passman, Roger et McKnight, Katherine S., 2007, Teaching Writing in the Inclusive Classroom: Strategies and Skills for All Students, Jossey-Bass).

Termes et techniques littéraires

En apprenant les termes et les techniques littéraires – les outils servant à discuter d’un texte et des techniques de l’auteur –, les élèves affinent leurs compétences en analyse littéraire. Ils élargissent également la palette des techniques à leur disposition pour leurs propres créations littéraires. Le programme d’études ELA prévoit un enseignement des termes et des techniques littéraires dispensé exclusivement dans un rôle de soutien et dans un contexte significatif.

Écriture manuscrite

Il importe que les élèves sachent communiquer de plusieurs façons. Dans le passé, l’écriture manuscrite était la principale forme de communication, et l’écriture cursive revêtait une grande importance. Aujourd’hui, les élèves peuvent communiquer de plusieurs façons qui ne reposent pas exclusivement sur le papier et le crayon. Cependant, ils doivent encore savoir lire les textes manuscrits d’autres personnes et communiquer leurs idées en écrivant à la main, aussi bien qu’en format électronique. L’enseignement doit insister sur la lisibilité de l’écriture manuscrite et la capacité de communiquer clairement, plutôt que sur un style d’écriture en particulier.

Fondements théoriques

Les fondements théoriques du programme d’études ELA sont le constructivisme, ou l’échafaudage du sens. Selon la théorie du constructivisme, l’apprentissage est le résultat de la participation active de l’apprenant dans un processus d’échafaudage du sens et de la connaissance, par opposition à l’assimilation passive d’information. En quelque sorte, le sens et la connaissance sont une construction de la réalité par l’apprenant. Par exemple, l’objectif final de la lecture est « la construction du sens conféré par le texte. Il s’agit d’un processus actif, cognitif et affectif » par lequel le lecteur plonge activement dans le texte pour échafauder sa propre compréhension (Braunger, J. et Lewis, J.P., 2006, Building a Knowledge Base in Reading, 2e éd., International Reading Association et National Council of Teachers of English, p. 59).

Le personnel enseignant doit proposer aux élèves des activités et des textes variés qui leur permettent de donner un sens au monde qui les entoure. C’est pourquoi le contenu du programme d’études ELA doit être enseigné, appris et évalué de manière holistique.

Le programme d’études ELA préconise une approche de l’enseignement et de l’apprentissage basée sur les forces des élèves. Dès les premières années du primaire, on fait comprendre aux élèves que tout le monde peut apprendre à lire et à écrire; cette certitude doit demeurer ancrée en eux tout au long de leurs études, et pour le reste de leur vie.

Sens critique

Dans la pensée critique, on considère tout texte comme ayant été rédigé dans un but précis. Les élèves sont amenés à remettre le texte en question, à contester l’autorité de l’auteur, à s’interroger sur les convictions de l’auteur et à relever les partis pris par rapport à d’autres textes, y compris les leurs. Les élèves qui ont développé leur sens critique peuvent entrevoir des perspectives qui ont échappé à l’auteur et tenir compte d’une variété d’autres perspectives (Booth, David, 2011, Caught in the Middle: Reading and Writing in the Transition Years, Pembroke).

Les élèves qui ont appris à analyser et à évaluer des textes sont mieux outillés pour devenir des citoyens actifs et pour éviter d’être manipulés. Le développement du sens critique est particulièrement important en cette époque où les élèves sont constamment exposés aux médias et nourris d’un flux presque ininterrompu d’information.


Ébauche du programme d’études English Language Arts de la 10e à la 12e année : English et English First Peoples

Contexte

À l’instar du programme d’études de la maternelle à la 9e année, le nouveau programme d’études de la 10e à la 12e année encouragera l’apprentissage disciplinaire et interdisciplinaire, ainsi que le développement de programmes d’études à l’échelle locale. Il permettra également l’apprentissage dans une variété d’environnements et de configurations d’école et de classe. Cette souplesse aidera le personnel enseignant et les élèves qui le souhaitent à adopter une approche interdisciplinaire axée sur l’apprentissage par projet, l’apprentissage par problèmes ou l’apprentissage par la conception. Les principales caractéristiques de l’ébauche du programme d’études English Language Arts de la 10e à la 12e année sont les suivantes :

  • les compétences essentielles et les compétences disciplinaires demeurent au cœur de la structure du nouveau programme d’études de la Colombie-Britannique, de la maternelle à l’obtention du diplôme secondaire;
  • le programme d’études de la 10e à la 12e année conserve la structure du programme d’études de la maternelle à la 9e année, soit Grandes idées, Compétences disciplinaires et Contenu;
  • les programmes d’études provinciaux de la 10e à la 12e année sont composés d’un programme de base obligatoire pour tous les élèves et d’un programme à option.

Les programmes d’études English et English First Peoples de la 10e à la 12e année satisfont aux exigences du programme d’études obligatoire English Language Arts. Ces deux programmes sont équivalents sur le plan éducatif et tous deux sont acceptés comme préalable à l’admission dans les établissements postsecondaires. Le programme d’études Communications, 11e et 12e année et l’examen de Communications, 12e année ne seront plus offerts à compter de septembre 2017.

Les élèves peuvent opter pour English ou English First Peoples de la 10e à la 12e année, et peuvent passer d’un programme à l’autre (p. ex. EFP 10e année + English 11e année + EFP 12e année). Les programmes d’études English et EFP de la 10e à la 12e année ont la même structure, conçue pour que tous les élèves de la Colombie-Britannique bénéficient d’une éducation langagière de qualité et complète durant le secondaire deuxième cycle et que les diplômés du secondaire de la province possèdent les habiletés et les compétences en littératie nécessaires pour réussir, autant dans leurs études supérieures ou leur travail que dans leur vie quotidienne. Certains éléments des programmes d’études English et English First Peoples ont été incorporés aux nouveaux programmes d’études English et EFP de la 10e à la 12e année.

Les élèves qui suivent le programme d’études ELA explorent une vaste gamme de textes d’auteurs canadiens, autochtones et autres, et d’auteurs appartenant à d’autres cultures. Les genres et les types de textes sont tout aussi variés : oraux, numériques, multimédia, graphiques et visuels.

Le tableau ci-dessous donne un exemple de la structure proposée pour les nouveaux programmes d’études English et English First Peoples de la 10e à la 12e année. Nous vous invitons à commenter cette proposition.

Ébauche de la structure du programme d’études English Language Arts de la 10e à la 12e année
(comprend English et English First Peoples de la 10e à la 12e année)

 

Structure du programme d’études :
English et English First Peoples de la 10e à la 12e année
(minimum de 12 crédits)
10e année 11e année 12e année

Cours à option
En choisir 2 parmi les 5
2 crédits chacun (pour un total de 4 crédits)


Composition ELA, 10e année ou
Composition EFP, 10e année

Écriture créative ELA, 10e année ou
Écriture créative EFP, 10e année

Études littéraires approfondies ELA, 10e année ou Études littéraires approfondies EFP, 10e année

Nouveaux médias ELA, 10e année ou
Nouveaux médias EFP, 10e année

Communication orale ELA, 10e année ou
Communication orale EFP, 10e année

English, 12e année et EFP, 12e année (4 crédits) sont les cours obligatoires du programme d’études English Language Arts
Peuvent être suivis en 11e ou en 12e année
+
Cours à option
En choisir 2 parmi les 5 (4 crédits chacun)
Peuvent être suivis en 11e ou en 12e année

Composition ELA, 11e année ou
Composition EFP, 11e année

Écriture créative ELA, 11e année ou
Écriture créative EFP, 11e année

Études littéraires approfondies ELA, 11e année ou
Études littéraires approfondies EFP, 11e année

Nouveaux médias ELA, 11e année ou
Nouveaux médias EFP, 11e année

Communication orale ELA, 11e année ou
Communication orale EFP, 11e année

Les normes d’apprentissage du cours de 12e année sont les mêmes
que celles des cours à option.

Cours English Language Arts de 12e année

Tous les élèves doivent suivre un cours English Language Arts de 12e année (English 12e année ou EFP 12e année), lequel représente les « apprentissages essentiels » en langue anglaise : lecture et écriture; parole et écoute; visionnement et représentation. Comme il est indiqué dans le tableau ci-dessus, les élèves suivent le cours de 12e année une fois seulement, et peuvent le faire en 11e ou en 12e année.

Cours à option

Les normes d’apprentissage du cours de 12e année sont les mêmes que celles des cours à option, de sorte que les habiletés langagières de base sont enseignées dans les cours à option comme dans le cours de 12e année. On s’assure ainsi que les élèves, quels que soient leurs choix, acquièrent toutes les habiletés et les compétences langagières nécessaires. Par exemple, le cours Communication orale vise d’abord le développement du discours parlé et de l’écoute dans une variété de contextes, mais de la lecture, de l’écriture, du visionnement et de la représentation sont également prévus au programme d’études.

Il est bien reconnu que donner aux élèves la capacité de prendre part activement à leur propre éducation est une grande source de motivation. C’est pourquoi des options sont proposées aux élèves dès le début du deuxième cycle du secondaire. Nous reconnaissons leur capacité, en tant que jeunes adultes, de faire des choix judicieux parmi une variété de cours du programme d’études English Language Arts, tout en éveillant en eux un sentiment de prise en mains de leur propre éducation. Cette façon de faire concorde avec notre approche pédagogique fondée sur les forces et non sur les lacunes des élèves.

En 10e année, les élèves suivent des cours à option seulement (2 crédits chacun). En 11e année ou en 12e année, ils choisissent leurs cours à option comme il est indiqué dans le tableau ci‑dessus (4 crédits chacun). Les normes d’apprentissage des cours à option sont plus exhaustives et poussées en 11e année qu’en 10e année. De nouveaux cours à option pourraient être créés (p. ex. en combinant des normes d’apprentissage des cours à option du programme provincial) et offerts comme des cours élaborés localement ou des cours approuvés par le conseil ou l’autorité scolaires.

Les programmes d’études English et English First Peoples de la 10e à la 12e année proposent cinq cours à option. Les élèves peuvent opter pour le même cours à option pendant deux années d’études — par exemple, Composition, 10e année et Composition, 11e année — pour explorer un domaine particulier à un degré plus élevé de profondeur, de complexité et de raffinement.

Les cinq cours à option pour les programmes d’études English et English First Peoples, 10e et 11e année sont les suivants :

  • Composition, 10e année et 11e année
  • Écriture créative, 10e année et 11e année
  • Études littéraires approfondies, 10e année et 11e année
  • Nouveaux médias, 10e année et 11e année
  • Communication orale, 10e année et 11e année

Maximiser la réussite des élèves : principes sous-jacents à la structure du programme d’études English Language Arts de la 10e à la 12e année

Les programmes d’études English et English First Peoples de la 10e à la 12e année sont conçus pour maximiser la réussite des élèves, par l’application des principes sous-jacents décrits ci-après.

Attentes élevées

Il importe que les attentes à l’égard de tous les élèves soient élevées. L’intention est de proposer un programme d’études English Language Arts de la 10e à la 12e année ayant « un seuil bas et un seuil élevé » (Schnellert, L., Widdess, N. et Watson, L., 2015, It’s All about Thinking: Creating Pathways for All Learners in Middle Years, Portage & Main Press), offrant plusieurs points d’entrée, tout en maintenant le degré élevé de rigueur académique qui caractérise les programmes d’études actuels English et English First Peoples de la 10e à la 12e année. Le programme d’études reconnaît la nécessité d’inculquer d’excellentes habiletés de littératie à tous les élèves, que ceux-ci comptent poursuivre des études supérieures ou aller sur le marché du travail après le secondaire : « De nombreux programmes de formation professionnelle exigent un niveau avancé de littératie; les employeurs participant à des programmes d’études comme ACE IT ont affirmé que nous devions faire un meilleur travail de la maternelle à la 12e année pour favoriser un niveau de littératie élevé » (recherche du FNESC).

Modèle inclusif

Les approches ont varié pour répondre aux besoins des apprenants de la Colombie-Britannique dans toute leur diversité. Certains éducateurs estiment qu’offrir des cheminements différents (comme Communications, 11e et 12e année), où les ressources et l’enseignement peuvent cibler spécifiquement les besoins des apprenants en difficulté, est l’approche la plus efficace. Le nouveau programme d’études ELA de la 10e à la 12e année adopte une approche inclusive pour répondre aux besoins de tous les apprenants.

Attribution de crédits

Le programme d’études English Language Arts de la 10e à la 12e année compte le même nombre de crédits obligatoires (minimum de 12 crédits) que l’ancien programme d’études.

Options

L’objectif de la structure du programme d’études ELA de la 10e à la 12e année est de maximiser les chances de réussite des élèves en leur offrant la possibilité de choisir les cours à option qui les intéressent le plus et d’acquérir des connaissances plus approfondies. Le nouveau programme d’études, moins normatif et plus souple, permet davantage aux élèves de poursuivre leurs intérêts, leurs aspirations et leurs passions et de choisir parmi un plus large éventail de domaines spécialisés dans l’étude de la langue. Cette souplesse s’étend à la possibilité pour les élèves de choisir les types de textes qu’ils étudieront, par exemple dans le contexte d’un cercle littéraire.

« La recherche a démontré que la possibilité pour les élèves de choisir leurs textes améliore leur performance en lecture (...). Cela est particulièrement le cas des élèves qui ont des difficultés en lecture (...) » (Krashen, 2011, citation tirée de http://www.ascd.org/publications/educational-leadership/mar12/vol69/num06/Every-Child,-Every-Day.aspx).

Littératie : une priorité dans tout le programme d’études

Les élèves doivent être soutenus dans leur apprentissage de la langue et l’acquisition de la littératie durant tout leur passage dans le programme d’études; tous les membres du personnel enseignant, quelle que soit leur discipline, doivent aider les élèves à lire et à écrire. Ainsi, tout le personnel enseignant enseigne la littératie.

Évaluations du Ministère

Les évaluations du Ministère seront harmonisées au nouveau programme d’études. Une seule évaluation en langue et en littératie pour tous les élèves de la 12e année remplacera les examens du Ministère. Les examens du Ministère actuels sur le programme d’études ELA de la 12e année resteront cependant en vigueur pour l’année scolaire 2016-2017.

 

Last updated: October 14, 2016