Éducation physique et santé

Introduction

L’objectif du programme d’Éducation physique et santé (EPS) est de donner l’occasion aux élèves d’acquérir, en tant qu’individus et en tant que membres de la société du XXIe siècle, leur propre compréhension de ce que signifie le terme « sain ». Le programme met l’accent sur le bien-être, soit les liens entre la santé physique, intellectuelle, mentale et sociale. Cette approche est semblable à celle des autres provinces et territoires du Canada et des autres pays du monde et vise à transmettre à l’élève des notions approfondies et holistiques de la santé et du bien-être généraux.

Le programme d’Éducation physique et santé a été conçu pour que l’élève acquière les connaissances, les compétences et les savoirs nécessaires pour conserver tout au long de sa vie une bonne santé physique et un bien-être mental. Il met en évidence les liens entre la santé d’un individu et son bien-être, les liens entre la santé physique et mentale, l’importance des relations interpersonnelles positives et la manière dont les interactions sociales influent sur le bien-être général. Le programme d’études vise également à doter l’élève de la confiance et des connaissances nécessaires pour favoriser sa santé et son bien-être en conservant des habitudes saines. L’objectif est de permettre à l’élève de prendre conscience des comportements nuisibles et de les modifier, tout en prônant la sécurité, la santé et le bien-être des autres.

La raison d’être et les objectifs du programme d’Éducation physique et santé justifient que l’on combine l’enseignement de l’éducation physique et de l’éducation à la santé afin de promouvoir et de développer tous les aspects du bien-être. L’importance du bien-être personnel, qui repose sur l’adoption d’habitudes saines par l’élève, est clairement définie comme l’un des principes de la transformation des programmes d’études de la C.-B. Cela fait du programme d’Éducation physique et santé un élément essentiel de l’éducation des élèves de Colombie-Britannique.

Caractéristiques du programme d'Éducation physique et santé

Application au mode de vie personnel
L’élève peut appliquer dans son quotidien les connaissances, les compétences et les processus qu’il a appris tout en explorant le sens et la forme que revêt pour lui un mode de vie sain. Tout en tenant compte de l’individualité de chaque élève, le programme d’études permet une compréhension approfondie du savoir-faire physique et des notions de santé qui donnent à l’élève les bases théoriques et pratiques lui permettant de se consacrer à ses intérêts et à ses passions et d’avoir un mode de vie sain.

Caractère complet
Le programme d’études combine en un seul domaine d’apprentissage deux programmes d’études, soit l’éducation physique et l’éducation à la santé, afin d’offrir à l’élève un apprentissage complet centré sur le mode de vie sain. Bien qu’elles soient combinées, ces deux disciplines conservent leurs caractéristiques et leurs qualités fondamentales et favorisent une compréhension approfondie de leur interdépendance.

Possibilités de collaboration et de réseautage
Compte tenu de sa portée et de sa souplesse, le programme d’Éducation physique et santé offre de nombreuses occasions de réseautage, de collaboration et d’exploration de partenariats possibles entre les enseignants, les parents, les autorités locales de santé publique et d’autres parties qui peuvent favoriser l’apprentissage de l’élève, ce qui aide à forger des liens plus étroits entre l’école et la collectivité.

Souplesse de l’enseignement et de l’apprentissage
La souplesse du programme d’études donne à l’enseignant la liberté de créer des expériences d’apprentissage qui sont adaptées aux besoins, aux intérêts et aux passions de ses élèves. L’enseignant fait appel à son jugement professionnel pour décider où il va enseigner (à l’école, dans la collectivité) et le temps qui sera consacré à chacun des aspects du programme d’études. Le programme d’études fait sortir l’apprentissage des limites de l’école et établit avec la vie de l’élève un lien qui est important à ses yeux.

Conception du programme d’études Éducation physique et santé

Comme dans tous les autres domaines d’apprentissage, le programme d’Éducation physique et santé est fondé sur le modèle « savoir ‒ faire ‒ comprendre ». Les quatre caractéristiques principales du programme d’études sont les grandes idées, les compétences disciplinaires, le contenu et les approfondissements. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le modèle de programme d’études, veuillez consulter la page https://curriculum.gov.bc.ca/fr/curriculum/overview/.


Grandes idées

Les grandes idées représentent la composante « Comprendre » du modèle de programme d’études, soit l’approfondissement de la compréhension qui découle de l’apprentissage. Tout au long du programme d’études, les grandes idées deviennent de plus en plus complexes et les liens avec la vie de l’élève, de plus en plus nombreux. Les exemples de grandes idées figurant dans le tableau ci-dessous montrent l’évolution de la compréhension qu’a l’élève du bien-être et de l’activité physique à mesure qu’il progresse dans ses études.

De la maternelle à…

la 3e année

la 6e année

la 9e année

Lorsque nous connaissons notre corps et que nous faisons des choix sains, nous pouvons mieux prendre soin de nous-mêmes.

Lorsque nous adoptons des pratiques personnelles saines et des stratégies de sécurité, nous nous protégeons nous-mêmes et nous protégeons les autres.

Les choix sains contribuent à notre bien-être physique, affectif et mental.

Favoriser la santé et le bien-être des autres nous permet de tisser des liens avec notre communauté.

L’activité physique quotidienne nous aide à développer des habiletés motrices, un savoir-faire physique et est un élément important d’un mode de vie sain.

Les habiletés motrices et les stratégies nous aident à apprendre à pratiquer différents types d’activités physiques dans différents environnements.

Le savoir-faire physique et la bonne forme nous aident à prendre plaisir à pratiquer des activités physiques et à y vivre des réussites.

La participation quotidienne à différents types d’activités physiques a une incidence sur le savoir-faire physique et sur nos objectifs de santé et de forme physique.

Compétences disciplinaires

Les compétences disciplinaires sont fondées sur l’action et représentent la composante « Faire » du modèle de programme d’études. Elles définissent ce que l’élève devra accomplir pour faire la preuve de son apprentissage. Dans la mesure du possible, les compétences disciplinaires ont été rédigées de manière à favoriser la souplesse et la créativité, et à offrir à l’élève plusieurs manières de faire la preuve de son apprentissage. Les exemples de compétences disciplinaires ci-dessous montrent l’évolution des objectifs personnels de mode de vie sain à mesure que l’élève progresse dans ses études.

De la maternelle à…

la 3e année

la 6e année

la 9e année

Reconnaître des occasions de faire des choix qui contribuent à la santé et au bien-être.

Explorer et décrire des stratégies qui contribuent à l’atteinte d’objectifs personnels d’un mode de vie sain.

Relever et mettre en pratique des stratégies qui contribuent à l’atteinte d’objectifs personnels de mode de vie sain, et réfléchir à celles-ci.

Réfléchir aux résultats des objectifs personnels de mode de vie sain et évaluer les stratégies employées.

La compétence de communication, la compétence de réflexion et la compétence personnelle et sociale sont le fondement des compétences disciplinaires. Le programme d’études Éducation physique et santé s’appuie principalement sur la compétence personnelle et sociale. Ces compétences essentielles favorisent aussi le développement d’habitudes intellectuelles qui sont importantes pour l’acquisition des compétences disciplinaires, dont les habitudes suivantes :

  • persévérer pour effectuer des tâches et atteindre des objectifs;
  • prendre des risques calculés;
  • réfléchir de façon indépendante dans un groupe ou une équipe;
  • créer, imaginer et trouver de nouvelles manières d’accomplir une tâche;
  • appliquer ses connaissances et ses expériences passées à des situations nouvelles;
  • gérer ses pulsions et ses émotions;
  • aspirer à l’exactitude et s’imposer des normes élevées.

(Adapté de Mindful by Design, Arthur Costa et Bena Kallick, 2009)


Contenu

Le contenu représente la composante « Savoir » du modèle de programme d’études et comprend des thèmes qui déterminent ce que l’élève apprendra chaque année. Les normes d’apprentissage liées au contenu, qui comprennent une grande quantité d’informations, constituent une structure qui permet à l’élève de démontrer les compétences disciplinaires qui l’amèneront à comprendre les grandes idées. On trouvera ci-dessous des exemples de contenu.

De la maternelle à…

la 3e année

la 6e année

la 9e année

les différents types de substances

les effets des différentes substances et les stratégies pour éviter de se causer du tort

les stratégies pour gérer les risques personnels et sociaux relatifs aux substances psychoactives et aux comportements pouvant mener à une dépendance

les aspects physiques, affectifs et sociaux de la consommation de substances psychoactives et les comportements pouvant mener à une dépendance


Approfondissements

Une grande partie du contenu et des normes d’apprentissage liées aux compétences disciplinaires du programme d’études Éducation physique et santé est assortie d’approfondissements. Les approfondissements (inclus sous forme d’hyperliens) offrent des définitions, des éclaircissements, des exemples et des informations supplémentaires à propos des thèmes ou des compétences pour une année donnée. Ils ont été inclus pour fournir des explications supplémentaires et accompagner l’enseignant et l’élève et peuvent servir de point de départ à l’enseignement et à l’apprentissage. Le tableau ci-dessous montre des exemples d’approfondissements dans le programme d’études Éducation physique et santé.

De la maternelle à…

la 3e année

la 6e année

la 9e année

Santé sociale et communautaire

Santé sociale et communautaire

Santé sociale et communautaire

Santé sociale et communautaire

Quels sont quelques-uns des facteurs qui peuvent rendre une situation dangereuse ou désagréable? 

Comment les gens se sentent-ils lorsque les autres ont des comportements bienveillants à leur égard?

Que peux-tu faire pour te défendre dans une situation dangereuse ou désagréable?
Comment le fait de reconnaître les similarités et les différences entre toi et tes pairs influence-t-il tes relations avec eux?

Quels types d’activités extérieures peux-tu pratiquer dans ta communauté?

Quelles stratégies peux-tu adopter pour éviter de te retrouver dans une situation dangereuse ou d’exploitation sur Internet ou dans la communauté?

Comment peux-tu éviter de te retrouver dans une situation dangereuse ou d’exploitation sur Internet, à l’école et dans la communauté?

Que peux-tu faire si tu es victime ou témoin d’un acte d’intimidation?

Considérations importantes

Politique relative aux autres modes de présentation des sujets délicats

La Politique relative aux autres modes de présentation des sujets délicats explique comment les élèves et leurs parents ou tuteurs, après consultation avec la direction de leur école locale, peuvent choisir d’autres moyens que l’enseignement par un professeur dans une classe ordinaire pour respecter les normes d’apprentissage du programme d’études Éducation physique et santé.
Selon cette politique, la famille tient le principal rôle d’éducateur dans le développement des comportements, des principes et des valeurs des enfants; toutefois, les normes d’apprentissage doivent toujours être prises en compte et évaluées selon le mode de prestation convenu.

Il est important de noter la signification du terme « autres modes de présentation des sujets délicats » en ce qui concerne cette politique. Cette dernière ne permet pas aux écoles d’écarter certaines normes d’apprentissage du programme d’études Éducation physique et santé. Elle ne signifie pas non plus que des élèves peuvent ne pas respecter certaines normes d’apprentissage liées à la santé. Les élèves qui ont recours à un autre mode de présentation des sujets délicats devront tenir compte de ces normes et être en mesure de démontrer qu’ils les comprennent bien.

Mesures de sécurité

L’enseignant doit en tout temps garder à l’esprit les consignes de sécurité et concevoir des façons de faire qui préviennent ou réduisent au minimum les accidents et les blessures. Dans un environnement d’apprentissage sécuritaire, l’enseignant :

  • traite la sécurité comme un élément essentiel de la planification et de l’organisation de l’apprentissage;
  • reste bien informé des nouvelles mesures de sécurité;
  • s’assure que l’élève connaît les règles et les consignes de sécurité;
  • rappelle les règles et les consignes de sécurité à l’élève et l’observe pour s’assurer qu’il les suit;
  • a un plan en cas d’urgence;
  • s’assure que l’élève connaît la procédure pour réagir en situation d’urgence.

L’enseignant peut prévenir et réduire le risque de blessures grâce à la planification d’un environnement d’apprentissage sain et au choix d’activités adaptées à l’âge et au niveau de développement de l’élève.

Inclusion, équité et accessibilité pour tous les apprenants

Les écoles de la Colombie-Britannique sont fréquentées par des jeunes issus de milieux variés et ayant des habiletés et des intérêts différents. Le système scolaire des niveaux allant de la maternelle à la 12e année vise à répondre aux besoins de tous les élèves. Lorsqu’ils choisissent des thèmes, des activités et des ressources pour mettre en pratique le programme d’études, les enseignants sont encouragés à s’assurer que ces choix soutiennent l’inclusion, l’équité et l’accessibilité, et ce, pour tous les élèves. Plus particulièrement, les enseignants devront veiller à ce que l’enseignement, l’évaluation et les ressources en classe respectent la diversité et présentent des images positives, des sujets pertinents et des thèmes comme l’inclusion, le respect et l’acceptation.

Les politiques gouvernementales soutiennent les principes d’intégration et d’inclusion des élèves pour lesquels l’anglais est une deuxième langue et des élèves ayant des besoins particuliers. Certaines normes d’apprentissage devront peut-être être adaptées afin que les élèves ayant des besoins particuliers et les élèves en apprentissage de la langue anglaise satisfassent aux normes d’apprentissage obligatoires de ce programme d’études.

Il peut s’avérer nécessaire d’adapter ou de modifier un programme pour aider certains élèves ayant des besoins particuliers à se conformer aux normes d’apprentissage.

Programmes adaptés

Un programme adapté facilite la conformité aux normes d’apprentissage du programme d’études prescrit en fournissant des mesures d’adaptation à certains élèves. Ces mesures peuvent inclure des ressources, des stratégies d’enseignement et des démarches d’évaluation de format différent. Les mesures d’adaptation peuvent aussi toucher des aspects tels que la progression et le rythme d’acquisition des habiletés, la méthodologie, les ressources, la technologie, l’équipement, les services et l’environnement. Les élèves qui suivent un programme adapté sont évalués selon les normes du programme d’études et peuvent obtenir tous leurs crédits.
Voici des exemples de stratégies qui peuvent aider l’élève ayant des besoins particuliers à réussir :

  • adapter la tâche en simplifiant ou en substituant des habiletés tout en préservant l’intégrité de l’activité ou du résultat souhaité;
  • adapter la tâche en modulant le niveau de difficulté;
  • adapter les règles et la façon de marquer des points (p. ex. en permettant le botter plutôt que le lancer);
  • adapter les appareils (p. ex. appareils plus petits, plus souples ou plus légers) ou changer le lieu (à l’intérieur plutôt qu’à l’extérieur);
  • prévoir plus de pratiques, plus de temps ou des activités de renforcement de l’apprentissage;
  • adapter les critères d’évaluation pour répondre aux besoins de l’élève;
  • adapter le nombre d’activités que l’élève doit accomplir;
  • augmenter l’aide à l’apprentissage;
  • adapter les attentes quant à la réponse de l’élève à l’enseignement;
  • adapter le niveau de participation active de l’élève à une activité.

Programmes modifiés

Les normes d’apprentissage d’un programme modifié diffèrent substantiellement de celles du programme d’études prescrit et ont été spécialement choisies pour répondre aux besoins particuliers de l’élève. Un élève qui suit un programme modifié est évalué selon les objectifs établis dans son plan d’apprentissage personnalisé (PAP).
Voici des exemples de stratégies qui peuvent aider les élèves suivant des programmes modifiés :

  • assigner à l’élève une aide personnelle (pairs ou aides-enseignants, par exemple);
  • fixer des objectifs personnalisés qui tiennent compte des résultats d’apprentissage prescrits, mais sont adaptés pour répondre aux besoins particuliers de l’élève;

modifier le cours en offrant à l’élève ayant des besoins particuliers la possibilité de participer à des activités parallèles.

Milieux d’apprentissage sains

Les lieux d’apprentissage de l’éducation physique et de l’éducation à la santé sont multiples. On peut citer notamment la cour d’école, les centres communautaires, les champs et les sentiers, ainsi que divers autres endroits en plein air. Enseigner à l’élève à apprécier et à respecter l’environnement fait partie intégrante de l’activité pratiquée dans ces lieux.

L’enseignant peut trouver des manières d’établir des liens entre l’apprentissage de l’éducation physique et de l’éducation à la santé et d’autres composantes du programme d’études provincial. De nombreux liens se font de façon naturelle, par exemple :

  • avec English Language Arts — communiquer des idées et des points de vue sur le thème du mode de vie sain;
  • avec les mathématiques — calculer la fréquence cardiaque, utiliser le temps consacré quotidiennement à l’activité physique dans les calculs;
  • avec les sciences humaines — le fonctionnement en groupe et le travail d’équipe, le leadership, ainsi que les droits et les responsabilités à la maison, à l’école et dans la collectivité;
  • avec les sciences — le corps humain et ses systèmes; comprendre l’importance du grand air et des espaces extérieurs;
  • avec les sciences de l’environnement — l’incidence de l’activité humaine sur l’environnement, comme les choix alimentaires, l’incidence de l’utilisation des sentiers et la compréhension des risques pour la santé liés à l’exposition au soleil et à la pollution de l’air.

Quelle que soit l’approche utilisée pour établir des liens entre ces matières, il est important de préserver l’intégrité de chaque discipline.

Principes d'apprentissage des peuples autochtones

Les Principes d’apprentissage des peuples autochtones sont bien ancrés au sein des sociétés autochtones et servent à guider l’enseignement et l’apprentissage des matières prévues dans le programme d’études provincial. Étant donné que ces principes d’apprentissage découlent d’un travail d’identification d’éléments communs aux diverses approches d’enseignement et d’apprentissage dans plusieurs sociétés autochtones, il faut bien garder à l’esprit qu’ils ne reflètent pas intégralement l’approche utilisée dans chacune de ces sociétés.

Ces principes ont une grande influence sur les programmes d’études et y ont été intégrés. Ils s’intègrent bien au programme d’études Éducation physique et santé puisqu’ils favorisent l’apprentissage expérientiel et introspectif, ainsi que l’autonomie sociale et une identité personnelle positive des apprenants. Ils favorisent également le bien-être de la personne, de la famille et de la communauté, qui sont tous des éléments clés du programme d’études Éducation physique et santé.

Travailler avec les communautés autochtones

Afin d’aborder en classe le contenu et les points de vue autochtones de manière fidèle et respectueuse des concepts autochtones en matière d’enseignement et d’apprentissage, l’enseignant est vivement encouragé à demander conseil et solliciter le soutien de membres des communautés autochtones locales. La langue, la culture et les ressources disponibles varient d’une communauté autochtone à l’autre et chacune d’entre elles possède son propre protocole d’obtention de soutien pour intégrer les connaissances et les compétences locales. Il faut demander aux personnes, aux familles ou à d’autres membres de la communauté la permission de traduire des documents ou d’utiliser des pratiques culturelles. Il faut obtenir cette autorisation avant d’utiliser tout plan ou matériel pédagogiques.

Pour amorcer un dialogue sur de possibles activités d’enseignement et d’évaluation, l’enseignant doit d’abord contacter des coordonnateurs d’enseignement, des enseignants, du personnel de soutien et des conseillers autochtones de son conseil scolaire qui pourront l’aider à trouver des ressources et des contacts locaux, tels que des aînés de Premières Nations, des chefs autochtones, des conseils de bandes et de tribus, des centres culturels autochtones, des centres d’amitié autochtones et des organismes métis ou inuits. En outre, l’enseignant pourra consulter les différentes publications du ministère de l’Éducation, notamment la section Planning Your Program de la ressource Shared Learnings. Cette ressource a été conçue pour aider tous les enseignants à offrir à l’élève des connaissances sur les peuples autochtones de la C.-B. et des occasions de partager des expériences avec eux.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur ces documents, consultez le site Web consacré à l’enseignement autochtone : www.bced.gov.bc.ca/abed/welcome.htm (en anglais seulement).