Éducation à la carrière

Introduction au programme d'Éducation à la carrière

La carrière est considérée comme le parcours de vie d’une personne. Le programme d’Éducation à la carrière donne l’occasion à l’élève de suivre un parcours enrichissant qui lui permettra d’atteindre ses objectifs. Le développement réfléchi de la carrière et de la vie est un processus continu de découverte de soi, d’acquisition de compétences et d’apprentissage à partir des expériences vécues pendant les études, au travail et dans la vie personnelle.

Le programme d’Éducation à la carrière aide l’élève à devenir un citoyen instruit et accompli en lui montrant comment gérer efficacement son parcours de vie de façon à s’orienter vers les choix de carrière et de vie qui l’intéressent. Dans le cadre de ce domaine d’apprentissage, l’élève est appelé à cerner et à développer ses compétences, ses passions et ses champs d’intérêt. Il tire les leçons de ses expériences à l’école et dans la collectivité, acquiert de l’assurance en apportant sa contribution et explore de multiples choix de carrière et de vie et les rôles qui s’y rattachent. Ce programme d’études favorise l’acquisition continue de connaissances, de la maternelle jusqu’à l’obtention du diplôme et tout au long de la vie.

Caractéristiques du programme d'Éducation à la carrière

Le programme d’Éducation à la carrière :

  • favorise une perspective holistique de l’élève en lui proposant des occasions d’explorer son identité, ses buts et son bien-être dans divers contextes d’apprentissage et en fonction des multiples rôles connexes qu’il sera appelé à jouer au cours de sa vie;
  • reconnaît la valeur de l’apprentissage par l’expérience, des liens avec la collectivité et de la réflexion dans le développement de la carrière et de la vie;
  • s’articule autour de trois domaines de la composante « contenu » qui favorisent le développement réfléchi de la carrière et de la vie : le développement personnel, les liens avec la collectivité et la planification;
  • prévoit une progression continue et graduelle dans les compétences disciplinaires afin de soutenir des apprentissages propres au développement de carrière et de vie ainsi que des apprentissages chevauchant plusieurs disciplines;
  • est structuré de manière à faciliter l’intégration dans de multiples domaines d’apprentissage.

Enseignement et apprentissage souples

Le libellé et la conception du programme d’Éducation à la carrière offrent aux enseignants de la souplesse dans la façon d’aborder le développement de carrière et de vie avec leurs élèves. Cette souplesse permet de tenir compte des champs d’intérêt, des besoins et des objectifs variés des élèves ainsi que de la diversité des contextes scolaires et communautaires.

Le programme d’Éducation à la carrière est structuré en trois grandes étapes : poser les fondements, explorer les possibilités et préparer l’avenir de son choix. Le lien entre étape et niveau scolaire s’articule en fonction de la priorité qu’on lui accorde: par exemple, de nombreux élèves du secondaire devront encore travailler à poser les fondements. La progression de l’élève dans les différentes étapes dépendra de son développement personnel, du contexte communautaire et des nouvelles possibilités de carrière et de vie.

De la maternelle à la 5e année : Poser les fondements du développement de carrière et de vie

Entre la maternelle et la 5e année, le développement de carrière et de vie consiste essentiellement à approfondir l’image de soi, à participer de manière positive à la collectivité et à réfléchir sur l’apprentissage et l’établissement d’objectifs. L’élève prend conscience de ses forces et de ses champs d’intérêt ainsi que des rôles et des responsabilités de la famille, de l’école et de la collectivité pour soutenir son parcours d’apprentissage continu.

De la 6e à la 9e année : Explorer les possibilités de développement de carrière et de vie

De la 6e à la 9e année, l’élève poursuit sa réflexion et son autoévaluation et continue d’établir des objectifs de développement de ses compétences personnelles. Il détermine ses forces et ses préférences tout en explorant des concepts de carrière et de vie, comme l’identité, le leadership, la planification personnelle et les compétences polyvalentes. L’élève découvre des possibilités d’apprentissage par l’expérience de plus en plus diversifiées et les façons dont sa famille, ses mentors et ses réseaux sociaux peuvent l’appuyer dans le développement continu de sa carrière et de sa vie.

De la 10e à la 12e année : Préparer l’avenir de son choix grâce au développement de carrière et de vie

De la 10e à la 12e année, l’élève précise encore plus ses objectifs personnels de développement de carrière et de vie au moyen des leçons tirées de ses expériences, en entretenant des liens avec la collectivité, en rassemblant des preuves authentiques de son apprentissage et en réfléchissant au développement de ses compétences. Il explore les possibilités qui se présenteront à lui après l’obtention de son diplôme dans différents contextes scolaires, professionnels et personnels. Enfin, il développe les compétences de gestion de carrière et de vie dont il aura besoin pour devenir la personne qu’il souhaite être. Les cours d’Éducation au choix de carrière et de vie (ECCV) et de Liens avec la vie personnelle et professionnelle (LVPP) font partie des cours obligatoires pour l’obtention du diplôme d’études secondaires. Le cours de LVPP comprend une composante d’exploration des possibilités de carrière et de vie ainsi qu’un projet de fin d’études.

Pour l’élève, l’exploration des possibilités de carrière et de vie constitue une occasion importante d’apprentissage par l’expérience et s’étend sur un minimum de 30 heures. Le but est de l’exposer à des possibilités de carrière et de vie plus nombreuses ou plus approfondies par l’entremise de différentes activités : apprentissage axé sur le service, bénévolat, occupation d’un emploi, projets de travail sur le terrain, entrepreneuriat, projets dans un domaine qui le passionne, etc. Dans le cadre du projet de fin d’études, l’élève doit concevoir, mettre sur pied et présenter devant un auditoire son parcours d’apprentissage ainsi que les prochaines étapes qu’il veut suivre.

Conception du programme d'Éducation à la carrière

Grandes idées

Les grandes idées représentent ce que l’élève est censé comprendre à la fin d’un apprentissage donné – elles correspondent à l’aspect « comprendre » du modèle d’apprentissage de la Colombie-Britannique. Collectivement, les grandes idées suivent une progression tout au long du programme d’études, devenant de plus en plus sophistiquées et de plus en plus liées à la vie de l’élève. Les exemples ci-dessous illustrent l’évolution, au fil du parcours de l’élève, des grandes idées axées sur son développement personnel en tant qu’apprenant à vie et sur ses liens avec la collectivité.

Maternelle à 3e année

4e et 5e année

6e et 7e année

8e et 9e année

ECCV

LVPP

L’apprentissage est un processus qui se poursuit tout au long de la vie.

L’analyse de nos forces et de nos capacités peut nous aider à définir nos objectifs.

Une bonne planification, l’établissement d’objectifs et la collaboration sont des éléments constitutifs du leadership.

Une réflexion sur nos préférences et nos habiletés nous aide à déterminer les mesures à prendre pour atteindre nos objectifs de carrière.

Les choix de carrière et de vie sont effectués dans le cadre d’un cycle répété de planification, de réflexion, d’adaptation et de décision.

L’apprentissage continu et la participation citoyenne active font naître des possibilités de carrière et de vie pour les gens et dans les collectivités.

Les communautés fortes sont le fruit de liens tissés avec la famille et la communauté ainsi que d’efforts concertés pour atteindre des buts communs.

Les relations avec la famille et la communauté peuvent constituer une source où puiser soutien et conseil au moment de résoudre des problèmes et de prendre des décisions.

La perception de soi, de même que les amis, la famille et la communauté, sont des facteurs qui influent sur nos attitudes à l’égard des carrières.

La valeur du travail dans notre vie, dans nos communautés et la société peut être envisagée sous divers points de vue.

L’entretien du lien social et de rapports de réciprocité peut favoriser la prise de conscience et générer de nouvelles possibilités en matière de carrière et de vie et en élargir la portée.

L’établissement d’un réseau social et de relations réciproques peut faciliter la prise de conscience et générer de nouvelles possibilités en matière de carrière et de vie et en élargir la portée.

Compétences disciplinaires

Les compétences disciplinaires sont des énoncés sous forme d’actions et correspondent à l’aspect « faire » du modèle de programme d’études. Elles précisent ce que l’élève devra faire pour démontrer ce qu’il a appris. Elles sont rédigées de manière à favoriser le plus de souplesse et de créativité possible, en permettant à l’élève d’explorer et de trouver de multiples façons de manifester son apprentissage.

Les compétences disciplinaires sont reliées à des compétences essentielles (communication, réflexion, compétence personnelle et sociale). Elles représentent les aptitudes intellectuelles, personnelles, sociales et émotionnelles qui contribueront à l’apprentissage tout au long de la vie. Du début à la fin du programme d’Éducation à la carrière, les compétences disciplinaires offrent à l’élève des occasions d’évaluer ses propres compétences essentielles tout en favorisant l’évolution de sa conscience de soi dans le cadre du développement réfléchi de sa carrière et de sa vie.

Contenu

Les normes d’apprentissage liées au contenu correspondent à l’aspect « savoir » du modèle d’apprentissage et sont énoncées sous forme de concepts et de thèmes. Le contenu constitue à la fois une structure de soutien visant à aider l’élève à démontrer qu’il possède les compétences disciplinaires connexes et un élément fondamental qui le mène à mettre en pratique les grandes idées.

Le contenu du programme d’Éducation à la carrière est organisé autour de trois domaines favorisant un développement de carrière et de vie enrichissant : le développement personnel, les liens avec la collectivité et la planification. De la maternelle à la 5e année, l’élève se concentre sur les deux premiers domaines, c’est-à-dire le développement personnel et les liens avec la collectivité. La planification du développement de carrière et de vie débute en 6e année et se poursuit jusqu’à l’obtention du diplôme.

Approfondissements

Le programme d’Éducation à la carrière contient des approfondissements pour bon nombre des normes d’apprentissage se rapportant au contenu et aux compétences disciplinaires. Ces approfondissements proposent des définitions, des précisions, des exemples et des compléments d’information sur les thèmes ou les compétences de chaque niveau scolaire. Ils servent à éclairer et à mieux soutenir aussi bien les enseignants que les élèves et ils peuvent servir de points de départ à l’enseignement et à l’apprentissage. Voici quelques exemples d’approfondissements que l’on retrouve dans le programme d’Éducation à la carrière.

 

Big Idea

Curricular Competency

Content

 ECCV

Les choix de carrière et de vie sont effectués dans le cadre d’un cycle répété de planification, de réflexion, d’adaptation et de décision.

  • Examiner l’influence des profils personnel et public sur les possibilités de carrière et de vie
  • la valeur du bénévolat pour soi-même et pour la collectivité.
Approfondissements

Choix de carrière et de vie
Questions pour appuyer la réflexion de l’élève :

  • Comment poursuivre des objectifs de carrière et de vie non limitatifs dans un monde qui change rapidement?
  • Quels sont les outils et les stratégies qui peuvent aider à s’engager à agir à court terme tout en restant ouverts aux nouvelles possibilités?
  • Quelles preuves d’apprentissage à la fois au sein et à l’extérieur de l’école représentent le mieux le développement de compétences?

profils personnel et public Prendre en considération :

  • le contexte public par rapport au contexte personnel
  • le contexte en personne par rapport au contexte numérique
  • les auditoires à qui l’on s’adresse
  • les interactions sociales et professionnelles et la perte ou le gain potentiel de réputation, de possibilités ou de statut
  • l’importance de la communication verbale et non verbale au cours d’entrevues et de présentations

valeur du bénévolat : permet, par exemple, de développer l’estime de soi, la persévérance, la responsabilité sociale, les relations ainsi que les compétences professionnelles pratiques; ouvre la voie à des possibilités d’apprentissage axé sur le service; contribue à la communauté

Facteurs importants

Mentorat

Il se peut que l’élève explore et fasse l’expérience de nombreuses possibilités de carrière et de vie et rôles connexes avant de trouver des options qui l’interpellent et qu’il privilégiera. Le mentor joue un rôle important dans le développement réfléchi de la carrière et de la vie de l’élève, en lui présentant notamment de nouvelles possibilités, en le mettant en contact avec des réseaux communautaires, en l’aidant à recueillir des preuves d’apprentissage et en l’appuyant dans ses processus de planification et de prise de décisions. À l’école secondaire, le rôle de mentor est souvent joué par l’enseignant du cours d’Éducation au choix de carrière et de vie, mais il pourrait aussi être joué par un ou plusieurs enseignants différents, selon les besoins, les champs d’intérêt et les objectifs de l’élève.

 

Principes d’apprentissage des peuples autochtones

Les principes d’apprentissage des peuples autochtones (en anglais) ont été sanctionnés par les communautés autochtones afin d’orienter l’enseignement et l’apprentissage dans les programmes d’études provinciaux. Dans la mesure où le but de ces principes est de cerner les éléments communs dans des approches d’enseignement et d’apprentissage qui varient d’une communauté autochtone à une autre, il est important de garder à l’esprit qu’ils ne représentent pas une approche intégrale adoptée par l’une ou l’autre de ces communautés.

Les principes d’apprentissage des peuples autochtones ont une grande influence sur les programmes d’études et y sont étroitement incorporés. Ils se prêtent bien au programme d’Éducation à la carrière, puisqu’ils encouragent l’apprentissage par l’expérience et la réflexion, de même que l’autoreprésentation et la responsabilité personnelle chez l’apprenant. Ils contribuent également à produire au sein de la classe des expériences fondées sur la communauté, l’apprentissage partagé et la confiance, concepts essentiels à un milieu d’apprentissage fécond.

Travailler avec les communautés autochtones

Afin d’aborder en classe le contenu et les perspectives des peuples autochtones d’une manière juste et respectueuse de leurs concepts d’enseignement et d’apprentissage, il est fortement recommandé aux enseignants de chercher à obtenir des conseils et du soutien auprès de membres des communautés autochtones locales. Compte tenu de la diversité de ces dernières sur les plans de la langue, de la culture et des ressources disponibles, pour obtenir leur soutien en vue d’intégrer le savoir et l’expertise des différentes communautés, il est important de respecter les démarches propres à chacune. Ainsi, il convient de demander leur autorisation pour l’utilisation ou la traduction de pratiques ou de matériel culturels. Pour ce faire, il faut procéder à des consultations auprès de particuliers, de familles et d’autres membres de la communauté avant de mettre en application des plans éducatifs ou d’employer du matériel pédagogique.
Pour entamer le dialogue sur des activités pédagogiques ou d’évaluation, les enseignants devraient d’abord communiquer avec les coordonnateurs de l’enseignement, les enseignants, les travailleurs de soutien et les conseillers autochtones de leur conseil scolaire. Ces derniers pourront les aider à trouver des ressources locales, comme des Aînés, des chefs, des conseils tribaux ou de bande des Premières Nations, des centres d’amitié ou culturels autochtones, ainsi que des organismes métis ou inuits. De plus, les enseignants peuvent consulter les diverses publications offertes par le ministère de l’Éducation, notamment la section « Planning Your Program » du document Shared Learnings (en anglais). Cette ressource a été élaborée pour aider tous les enseignants à transmettre à leurs élèves des connaissances sur les peuples autochtones de la Colombie-Britannique et à leur offrir des occasions de partager des expériences avec eux.

Pour de plus amples renseignements sur ces ressources, veuillez consulter le site Web de l’Éducation autochtone : www.bced.gov.bc.ca/abed/welcome.htm (en anglais).